Mission Thaïlande // Part. 7 Koh Phangan Snorkeling

Le passeur

De bon matin nous profitons du dernier et unique petit déjeuner au Malibu Beach Resort et tant mieux ! Déjà que le responsable nous a fait payer 800 baths de plus pour rajouter un matelas au sol pour la petite, on se fait réprimander par les serveuses car nous arrivons à table à 11h alors que la fin du service est indiqué 10h30 sur le papier, mais dites le si ça vous dérange qu’on dépense de l’argent dans votre hôtel ? Ça nous motive d’autant plus à quitter ce lieu sans regret.

Avec Julien, on va réserver deux chambres dans le fameux Buritara Resort repéré la veille et on négocie pour qu’ils viennent nous récupérer au Malibu.  Au passage on réserve auprès d’une compagnie de taxi-boat, une journée snorkeling. Il faut savoir que sur certaines parties de l’île, il n’y a pas de route praticable donc soit tu fais de la rando soit tu paies un taxi-boat. Le rendez-vous est à 10h avec visite de trois plages différentes, deux pour des spots de découverte sous-marine et une pour un repas sous les cocotiers. Lorsque tu réserves une prestation en Thaïlande faut pas être regardant sur l’organisation, tu peux passer entre les mains de cinq ou six personnes différentes et encore tu n’auras toujours pas rencontré la personne qui va s’occuper de ta sortie le jour J. C’est un peu à la ‘one again’ !

Mission Thaïlande // Part. 7 Koh Phangan Snorkeling

Résultat, l’après-midi se passe en mode farniente dans notre nouveau lieu de villégiature sur Koh Phangan, les femmes sont ravies du lieu et les filles sont ravies de la piscine. Au passage, la responsable ne nous a même pas facturé l’extra bed du coup ça fait 1300 baths par nuit, que du bonheur pour ce super lieu.

On parfait le bronzage en lisant sur le bord de la piscine, on profite, on kiffe !

Le soir nous décidons de nous rendre au centre du village, bon pour cela il faut traverser le fameux détroit qui sépare l’hôtel de cette partie du bourg, et là … on se rend compte que le niveau de l’eau est monté, ça s’appelle la marée. Heureusement passe par là un pêcheur qui vient de ramener dans ses filets un gros paquet de poissons. Nous voyant désabusés sur la rive, il accepte de nous faire passer à tour de rôle de l’autre côté, pour le remercier de ce dur labeur supplémentaire nous lui donnons quelques baths, il est vraiment tombé à pique.

Nous prenons place dans un restaurant donnant sur la jetée où accoste les navires revenant de la pêche. La carte est comme tous les autres restaurants du coin, les tarifs affichés sont honorables, le cours du Pad Thaï (plat typique de nouilles et légumes) et de l’Ice Tea (boisson préférée de Julien et Cléaline, les jours de grande chaleur ils peuvent en ingurgiter une dizaine de canettes) sont assez bas. Lorsque tu pars à l’étranger il faut vite repérer les plats typiques ou ceux que tu adores commander afin de comparer les cartes des restaurants, ça permet de se faire rapidement une idée.

Alors le problème avec un port de pêche c’est que tu as l’odeur qui va avec, et l’odeur des calmars qui sèchent pour vous donner un exemple, c’est comme lorsque tu montes dans un ascenseur et que le chien du voisin arrive de promenade par temps de pluie… ça vous donne une petite idée ? Heureusement l’odeur va et vient, ça nous laisse quelques répits pour profiter des plats, mais ça sera bien la dernière fois qu’on vient ici, qu’on se le dise.

Mission Thaïlande // Part. 7 Koh Phangan Snorkeling

Le retour se fait à corps défend, Julien ne se voit pas, mais alors pas du tout porter les filles une par une pour traverser le détroit. Il arrive à négocier avec un couple de thaïlandais passant par là avec leur gros 4×4, de nous emmener pour 150 baths. Qu’est ce qui peut être motivé quand il le veut celui là !

QUI QUI QUI SONT LES SNORKIES ?

Réveil aux aurores, enfin presque car le soleil se lève tôt en Thaïlande, c’est l’hiver ! On sort de notre bungalow de luxe, plus rien à voir avec les bungalows en bois des hippies qui sont venus à l’assaut des plages thaïlandaises à la recherche du nirvana. Il va falloir allez bousculer la famille Julien car on a rendez vous à 10h avec le taxi-boat, aujourd’hui c’est snorkeling ! Non c’est pas possible ? Dites moi pas que c’est pas vrai ? Ils sont là, fiers et heureux de nous accueillir avec le petit déjeuner ! Mais c’est un mirage ou bien ? J’en ai les larmes aux yeux, je peux désormais mourir tranquille après avoir vu ce miracle se produire un jour !

Allez trêve de palabres, on a de la route, enfin je veux dire de la flotte à traverser ! On loue des palmes, on emprunte les masques et les tubas et on monte dans le taxi-boat. Un gentil monsieur, sosie non officiel de Henri Salvador mais sans dent enfin presque, il lui en reste une qui pendouille encore devant, du genre à se demander : « mais qu’est ce que je fous la toute seule ! ».

Mission Thaïlande // Part. 7 Koh Phangan Snorkeling

Premier arrêt : la plage de Ao Haad Thong Lang, et comme en thaïlandais la plage se dit ‘Ao’, on évitera les répétitions. Les filles nous accompagnent lors de cette première sortie à l’eau. Passées les premières étapes un peu stressantes du masque mal placé, du gilet de sauvetage qui remonte et des premières tasses à l’eau salée, la découverte des poissons colorés sous l’eau fait mouche ! « Ooooooohhhh maman y a plein de poissons sous l’eau ! », enfin avec un tuba dans la bouche ça donnait plutôt ça : « mummman blllreeuuonnnn looooo ! ».

L’exploration est assez sportive car il faut rassurer Emy, et répondre au diverses sollicitations d’Agnès qui découvre elle aussi, avec excitation que la faune sous marine est super belle ! Malheur ! Elle ne peut pas faire de selfie avec son téléphone, elle a oublié de télécharger l’application waterproof ! Damned !

La suite des explorations se fait dans l’ordre suivant : Haad Kom et Bottle Beach où l’on profitera de la pause pour se délecter de notre Pad Thaï favori. Que la vie est belle avec un peu de sable fin, de soleil et d’eau turquoise ! Bon je vais pas vous mentir en vous écrivant cette phrase bidon : « dans ces moments là, on se dit que l’argent n’a plus d’importance ! », tout ça c’est bien joli à décrire mais c’est pas gratuit, c’est un peu comme la pub pour la carte bleue : « pour le reste, il y a Eurocard Master Card ! ».

Après avoir fantasmer sur l’apparition d’une raie manta ou d’un requin baleine, on rentre au bercail. Le taxi-boat raccompagne les filles à l’hôtel et nous ramenons le matériel au club de snorkeling. Pour le retour on se réserve deux scooters, ainsi on se dit que la soirée restaurant se fera sans les services du passeur ! Alors pour louer un scooter en Thaïlande faut un passeport si t’en n’a pas, tu laisses ton pote en caution pendant que tu vas chercher tes papiers. En gros si tu es plein de mauvaises intentions dans ce pays, tu finis avec dans tes bagages : des palmes, des tubas, des matelas et des scooters gratuits ! Mais comme nous ne sommes pas comme ça, je suis revenu chercher mon pote Julien qui attendait patiemment près des brochettes.

Mission Thaïlande // Part. 7 Koh Phangan Snorkeling

Note pour plus tard, à Koh Phangan il y a des sacrées côtes, j’appellerai même ça des montagnettes ! Donc si on vous propose des scooters moins chers que d’habitude changez de chemin, où vous risquez de devoir pousser la machine avec vos pieds ! Après quelques frayeurs de parcours on a tout de même réussi à se trouver un petit restaurant sympa, les pieds dans le sable de la plage de Haad Salad. Quand tu pars en voyage sans avoir prévu quoique ce soit, faut pas perdre de vue que tu vas te prendre des râteaux ou tomber sur des plans foireux au début mais qu’avec un peu de patience tu seras gagnant car tu trouveras la pépite ! Dédicace à l’hôtel Tree House de Koh Samui.

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT