Mission Canada // Part. 10 Baie Comeau – Matane

Baie Comeau - Matane

8h45 : Est-ce l’émotion d’hier ou les bonnes ondes du camping, ou tout simplement qu’après 8 jours de vacances l’organisme commence à comprendre qu’il est véritablement en vacances et non en RTT ? En tout cas les matinées sont vraiment douces, le rythme est encore plus tranquille qu’un dimanche matin à la maison.

 9h30 : Après un petit déjeuner, Emy profite avec sa nouvelle petite copine au parc de jeux pendant qu’Agnès lit à la plage. Oui ! Vous m’avez bien lu, Agnès lit ! Je sais que ça m’a fait drôle au début lorsque j’ai écris ces mots, mais il faut bien se rendre à l’évidence, Agnès est devant un livre. Mais pas un magazine photo ou tabloïd à la con qui pullule dans les salons de coiffure ou chez les Gallo en vacances, non ! Un vrai livre écrit par un auteur que je ne connais même pas. Là on peut vraiment dire qu’on est en mode vacances. Cela ne peut arriver que lorsque certaines conditions sont réunies :

1° Agnès doit avoir du wifi, publiée ses photos sur facebook, tumblr, instagram, le divan des photographes, promod, la foire fouille…, discuter avec ses copines sur facebook pour raconter des nouvelles, prendre des infos, demander des avis, chercher des astuces pour geek 4.0, suivre les tendances… fait pipi au moins deux fois.

2° Emy doit avoir mangé, bu et couru au moins l’équivalent de 10 kilomètres en parlant très fort et en me montrant tout ce qu’elle ne sait pas faire encore très bien mais que bientôt elle maitrisera vu qu’elle rentre au CP comme elle a 6 ans le 14 août ! (Pour info, c’est exactement ce qu’elle tentait d’expliquer à sa copine québécoise qui ne comprenait pas un mot de ce que disait Emy et semblait plus intéressée par sa boîte d’hosties ! merde quelle horreur ! on file des hosties à manger aux gamins par ici ? les pauvres, tu m’étonnes qu’ils aient envie d’écouter du Céline Dion après…) et fait pipi au moins deux fois.

3° Jo doit avoir fait la vaisselle, préparer les sacs de linge sale à laver, fait les niveaux du camping car et passé un petit coup de balayette au sol, et… tiens est ce que j’ai pris le temps de pisser moi aussi ?

Dans ces conditions alors, vous pourrez assister à un événement assez rare pour le noter, de quelques images d’une famille en mode vacance !

 14h : Une heure plus tard que l’heure normalement tolérée par le camping, mais vu qu’il ne sont pas full je pense qu’ils sont tolérants, nous voici donc parti pour le village d’à côté.

14h30 : On débarque sur cette plage qui ressemble une imitation de ce que pourrait être une plage à l’américaine, un parc de jeu, de grandes allées accompagnées de voies pour les vélo ou les rollers. On prépare les sacs à dos, gourde, livres, serviettes…. serviettes ? Eh m… elles sont restées dans le sèche linge du camping !!! Je suis bon pour un aller retour en mode « il faut sauver le linge séché ».

La route est plus souple, je la connais par cœur. Je m’approche sans peine du lieu de la mission. L’entrée apparaît au loin. Je me gare à une dizaine de mètres afin d’éviter les regards curieux qui soupçonneraient l’arrivée d’un nouveau campeur. Je franchis la barrière et salut la gardienne d’un air nonchalant histoire de ne laisser aucun doute sur ma venue, genre « oui je suis parti me promener et je reviens » ! Je longe le mur de l’accueil d’un pas rapide, entre dans la buanderie, constate avec joie que les vêtements sont toujours là, bien au sec. Je plie le tout rapidement de mains expertes et emprunte la même voie pour sortir. Une fois dans le véhicule je ne peux que constater le succès de la mission, personne n’a eu l’air perturber de ma venue, je n’apparaitrai donc pas dans les médias canadiens avec les gros titres suivants : « Un touriste français abandonne ses vêtements dans un camping du nord est du Canada ! », je le sais les journalistes sont intransigeants.

Baie Comeau - Matane

15h30 : Avec les filles nous partons en mode découverte de la ville. Première rencontre, l’église Sainte Amélie. Rares sont les églises qui peuvent vous étonner, épater et subjuguer et tout ça à la fois ! Elle est magnifique, les vitraux sont colorés et bien réalisé, les fresques au plafond et sur les murs sont grandioses, le volume est grand et dégage une lumière assez originale pour ce genre d’établissement. Franchement ça vaut les 5$ d’entrée pour notre petit groupe, si ça peut servir à conserver ce genre de lieu ainsi je dis oui !

Direction le centre ville…

Baie Comeau - Matane

17h : On s’est légèrement perdu ! Au lieu de faire une ligne droite on a plutôt fait un cercle, mais au moins on ne peut pas dire que l’on n’a pas vu l’ensemble de la ville, et comme le précise le guide du routard, bah y a pas grand chose à voir ! C’est une ville qui souffre d’un manque de rayonnement culturel de part la présence encombrante de l’aluminerie et du port ! Et que fait un couple lorsqu’ils se promènent sans but ? Il fait du magasinage, et nous voici à tester, essayer et acheter une veste pour Agnès, on ne se refait pas.

18h : Pause thé-café et film pour Emy en attendant l’heure du rendez-vous avec le bateau.

Baie Comeau - Matane

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT