Côte Bretonne en camping car // Part. 8 La Pointe du Finistère

Bodilis

Spot night / France Passion
Gratuit

Petite halte chez l’agriculteur comme on aime bien faire. Cette fois-ci on est allé chez Jeanne qui nous a gentiment accueilli et fait visiter sa ferme (enfin, celle de son fils dorénavant). Emy a pu s’en donner à coeur joie avec les petits veaux. Quant à nous, on était bien content d’y voir des poules pour leur refiler nos déchets compostables qui trainaient dans notre kitchenette.

Une ferme qui, comme son nom l’indique, y accueille des animaux et tout ce qui va avec, dont une armée de moustiques assoiffés de sang frais. Heureusement qu’Agnes était là pour faire office de bouclier humain.

Après une nuit mouvementée, Jeanne nous a préparé un super ptit déjeuner et nous sommes même repartis avec des compotes et un jus de pomme maison.

finistere-francepassion-bodilis
finistere-francepassion-bodilis

Le Fort de Bertheaume

Nouveau spot pour notre camping car, et je dois dire que la vue du haut de ce mont est assez magique. Dommage que quelques compagnons de route viennent s’immiscer dans le cadre de notre fenêtre, mais cela ne nous empêchera pas de profiter d’un bon petit déjeuner avec vue sur la mer.

Le Fort de Bertheaume
Le Fort de Bertheaume

Depuis ce fort, une magnifique randonnée vous mène jusqu’à la pointe Saint Mathieu, mais vau mieux prévoir une bonne motivation, des gourdes et des chaussures de marche.

Pointe du Finistère - Le Fort de Bertheaume

Pour Emy on s’arrêtera au deux tiers du chemin, faut pas délirer non plus, ça va les parents et vos délires de balades ici et là ! Moi je veux m’amuser, jouer, courir si y a de bonnes raisons et si possible, mettre les pieds dans l’eau. Heureusement, sur le retour, nous croisons une aire de jeu artisanale, balançoire et corde. De quoi se ragaillardir en vue des kilomètres du retour.

Le Fort de Bertheaume
Le Fort de Bertheaume

Le Phare Saint Mathieu

Concernant le Phare Saint Mathieu tout de même, puisque nous y sommes allés le lendemain, cette fois-ci avec le véhicule. C’est un phare, il est sur une pointe et forcément y a des touristes autour. Vous sentez à la pointe de mon clavier, le côté blasé ? Il n’en n’est rien, c’est juste qu’une tempête nous tombe dessus et que nous nous apprêtons à vivre une succession de pluies sur toute une semaine. Mais en Bretagne, plus que partout ailleurs, tu prends ça avec philosophie car tu penses que ça fait partie du jeu. Ici on a coutume de dire qu’en une journée tu vis les 4 saisons, je dirais même mieux avec cette phrase d’un cycliste breton, croisé au cour de nos pérégrinations : « en Bretagne il pleut 2 fois par semaine, 1 fois 4 jours et une seconde fois 3 jours ». Ce n’est pas pour rien si les Anglais adorent cette région.

Fest Noz !

On a quand même pu profiter de notre première FestNoz locale, sous la pluie certes. Au moins, c’est authentique !

Fest Noz
Pointe du Finistère - Fest Noz

Musée mémoires 39 45

Faute de pluie, nous nous rabattons sur un musée conseillé par un photographe en herbe, rencontré au cour de notre voyage. Le musée 39 45 dans le plus grand Bunker d’Europe situé à quelques pas de la pointe Sainte Mathieu.

Pointe du Finistère - Musée mémoires 39 45

Oui je sais, encore un musée sur la seconde guerre quelle originalité ! Alors déjà calmez vous ! Nous ne sommes pas coutumier de ce genre de visite pour la simple raison qu’on la réserve aux écoles. Pour réellement profiter d’un tel lieu, cela nécessite une préparation en amont et donc du temps or, nous sommes en vacances ! Donc plusieurs possibilités, soit nous faisons appel à des guides soit nous découvrons  ce genre de lieu, très bien réalisé. Le travail de ces 2 français, qui ont pu récolter une énorme quantité de témoignages, de souvenirs et surtout, de récits de la part de ceux qui ont vécus ces moments difficiles, du côté des français, mais aussi du côté des allemands, est très riches. Emy a toujours été plus intéressée par les paroles de ceux qui ont  vécu l’histoire plutôt que de lire une liste d’évènements. Et je dois dire que la salle dans laquelle on revit un bombardement, caché dans une cave, ça soulève les tripes. Ce bunker est tout simplement énorme, digne d’un immeuble sous terrain. Difficile de s’imaginer ne pas voir la lumière du jour, comme dans un sous-marin.

Le Phare du Petit Minou

Pointe du Finistère - Phare du Petit Minou

Pour nous détendre un peu de la visite très prenante du bunker, nous décidons de faire route vers ce phare au nom très rigolo. Alors dommage que l’entrée du phare soit fermée car les abords présentes un cadre très contrasté, entre le phare Vauban et la côté balayée par les vagues. Un beau petit Minou qui mériterait une visite au soleil couchant, comme pour bien d’autres paysages en Bretagne, et partout ailleurs ! T’as vu Agnès, j’ai bien appris la leçon.

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT