Côte Bretonne en camping car // Part. 4 Cap Fréhel

Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel
Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel

Spot night / Camping municipal
Le Pont de l’Etang (17,70€ la nuitée / eau / électricité non déclarée, vu le désordre pas besoin)

Alors voici peut-être l’erreur de débutant qui nous aura coûté la franchise de l’assurance du camping-car. Nous avons souhaité nous rendre sur le Cap Fréhel, très beau spot avec une magnifique balade tout le long de la côte, dans les bruyères colorées. Pour ce faire nous avons fait confiance à l’appli Park4night comme d’hab. Malheureusement, dans ce soin très prisé des touristes, en hautes saison, il y peu de camping et ils ont l’air de fonctionner tous de la même manière : placement libre. Ce qui veut dire que tu peux avoir à l’accueil une gentille personne qui te dit : « bien sur y a de la place », et tourner 3h dans le camping avant de trouver un coin de terre. Les prises électriques ressemblent à s’y méprendre aux poteaux électriques en Thaïlande, une dizaine de fils sortent des bornes. Ça promet d’être sport. Si nous avions su que ça serait à ce point la foire d’empoigne, nous aurions opté pour un emplacement à la sauvage. Mais nous souhaitions pouvoir laver notre linge, et recharger les batteries. Voici donc les impératifs de la vie en caravane.

Nous voici donc à la recherche de cet eldorado, errant dans cet immense camping municipal, et là pour le coup, le mot municipal prend tout son sens ! Impossible d’approcher la plage, c’est peine perdue, une dizaine de camping car au mètre carré, comment font les gens pour aimer s’entasser ? Nous tentons de nous éloigner mais le chemin devient tortueux et parfois sableux. Quand tout d’un coup, au détour du chemin, un rayon de soleil éclaire un monticule terreux, libre, sans aucun campeur à 10 mètres à la ronde, peut-être 11 mètres. Agnès s’en va vérifier si la borne électrique présente non loin est disponible, et là elle revient, les bras chargés de 2 tablettes en granit rose, gravée de commandement. Elle nous parle d’un buisson ardent qui lui a prescrit la bonne parole a diffusé partout sur instagram, et nous explique que sa mission divine sera d’aller habiter à Rennes pour répandre la bonne parole sur ses réseaux sociaux, muni d’un thé chaud et d’une bonne couette, installée devant Netflix… Une petite claquounette l’a remet sur le droit chemin et elle me dit que la place est dispo.

J’enchaine alors une manœuvre que seule quelques experts conduite de poids lourds connaissent comme complexe, voire impossible : « la marche arrière sur pente ». Et ce qui devait arriver arriva. Le sol s’élevant plus vite que le porte-à-faux du véhicule, le pare choc vint s’écraser sur une pierre. Nous en étions bon pour prévenir le propriétaire du véhicule, l’assurance et préparer le chèque pour la franchise, on apprend de ses erreurs.
Une fois installée, nous ne nous laissions pas démotiver par cette incartade, ce sont les vacances quand même ! Et finissions le diner avec une bonne petite crêpe chocolat.

Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel

Le GR34 au Cap Fréhel

Quelle splendide découverte cette petite balade le long de la côte ! Une multitude de couleurs, de l’eau bleu roi, turquoise, verte, des reliefs parsemés de violets, rose, jaune… Un sentier mène jusqu’au phare mais je vous conseille de rester sur le chemin, cela suffit grandement. Le phare blindé de touriste fait limite peine à voir tant le paysage aux alentours vaut son pesant de cacahuètes.

Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel

Je n’ai pu résister à sortir le drone et faire quelques vidéos, c’est exactement le type de paysage que l’on s’attendait à voir lorsque nous imaginions nos vacances en Bretagne.

Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel

Pour les amateurs de randonnée, sachez que le GR34 passe par de tel site, alors franchement il y a de quoi se régaler.

Côte Bretonne en camping car - Cap Frehel

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT